LA BALANCE
S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

« C’est le cancer Ryanair »

Louis B., ancien pilote Ryanair, est aujourd’hui soulagé d’être parti et de travailler pour une grande compagnie nationale. Après une dizaine d’années d’expérience dans la compagnie irlandaise, il se souvient d’une compagnie atteinte d’un véritable « cancer« .

Pour des raisons d’anonymat, son identité a été changée et son actuel employeur ne sera pas mentionné.

 

 

 

 

Le commandant de bord Michaël Vantil n’est pas surpris des récents cris d’alerte de ses collègues chez la compagnie irlandaise. Il confirme les mêmes dérives au nom du rendement et de la productivité chez EasyJet. Selon lui, certaines compagnies encourageraient les pilotes à prendre des décisions contraires à la sécurité au nom du profit. Ces franchissements de ligne représenteraient les nouveaux enjeux du transport aérien européen.

 

 

 

 

« On était épuisé »

Arnaud V., ancien commandant de bord Ryanair, aujourd’hui pilote dans une grande compagnie nationale, comprend également l’exode de ses anciens collègues en pointant la surcharge de travail. Néanmoins, les situations accidentogènes chez Ryanair appartiennent au passé selon lui.

Pour des raisons d’anonymat, son identité a été changée et son actuel employeur ne sera pas mentionné.

 

Arnaud confirme la pression effrénée chez Ryanair et comprend l’exode de ses pilotes. Il explique comment Ryanair se distingue des autres compagnies par sa cadence particulièrement élevée. Un rythme qui pose le problème de l’épuisement, l’un des premiers facteurs de crash aérien.

L’épuisement

Des pratiques dangereuses dans le passé

Le pilote revient également sur d’anciennes pratiques dangereuses menées par la compagnie irlandaise. Toutefois, la direction aurait depuis mis un terme à ces stratégies.

 

 

En réaction au scandal des atterrissages d’urgence à Madrid en 2013, Arnaud confirme que la situation était accidentogène. Mais selon lui, là aussi la compagnie a pris des mesures.

 

L’emport de carburant: des leçons retenues

 

 

Ryanair ne respecte pas l’esprit des compagnies aériennes

 

Thierry Le Floch a travaillé comme pilote de ligne pendant plus de 40 ans dans différentes compagnies aériennes. Il soutient que Ryanair respecte les lois à la lettre. Le problème selon lui est la perte d’une éthique dans le transport aérien qui pousse les compagnies à utiliser les limites de la légalité pour accroitre leurs profits.

 

 

 

Des regards et des témoignages certes différents mais qui auront finalement un point commun: la course au rendement et à la productivité pousse certains transporteurs à flirter avec les limites de la légalité au détriment de la sécurité de ses équipes et de ses passagers.

Une stratégie commerciale qui n’est pas l’apanage des compagnies low cost. Dès les années 90, certaines compagnies charter, les premiers adversaires discount des compagnies traditionnelles, posaient de graves problèmes de sécurité. Nous avons retrouvé une ancienne hôtesse d’une compagnie charter française. Elle évoque une expérience professionnelle périlleuse au quotidien. 

 

Une expérience charter périlleuse

 

ACCUEIL

Enter the text or HTML code here

%d blogueurs aiment cette page :