L’atterrissage d’urgence

Les enquêteurs imaginent un atterrissage d’urgence dans une zone inhabitée de la région du Golfe de Thaïlande.

 

Dès les premières heures qui suivent la disparition du MH370, les enquêteurs soulèvent l’hypothèse d’une panne technique ou de mauvaises conditions météorologiques qui auraient pousser les pilotes à atterrir d’urgence sur une piste de fortune.

Dans la région du Golfe de Thaïlande, on trouve plus de 16.000 îlots où il serait possible d’opérer un atterrissage d’urgence.

 


Toutefois, faute de tentative de contact via les systèmes de communication embarqués du Boeing ou les portables des occupants, cette piste est rapidement abandonnée.

Les recherches se tournent vers la liste des passagers, deux noms interpellent.

 

Les passagers clandestins