La base de Diego Garcia

L’absence de débris aux larges des côtes australiennes, l’autorité des données de l’étude Inmarsat, les délais pour obtenir des informations normalement fournie rapidement sèment le doute sur la transparence du gouvernement malaysien et alimentent les thèses les plus folles.
Les familles des victimes, des enquêteurs indépendants et Tim Clark, président de la compagnie Emirates, rejettent publiquement la version officielle de la trajectoire du MH370. Dans ce vide d’indices et cette abondance de contradictions, des pistes émergent. Un scénario complotiste représenterait-il l’unique logique de la disparition du Boeing? 

La base de Diego Garcia

La base de Diego Garcia
La base de Diego Garcia

 

Située à près de 2.000 km au sud des Maldives dans un atoll isolé, la base de Diego Garcia est la plus grande base militaire américaine au monde. Elle constitue un soutien logistique pour toute la région du pourtour de l’océan Indien et représente le « fer de lance » de l’armée américaine.

Diego Garcia sert de base de départs des raids de bombardements dès 1991 alors que la guerre du Golfe fait rage. Elle garde les mêmes fonctions pendant la guerre d’Afghanistan,  la guerre en Irak, et depuis la crise en Syrie. Ses équipes sont également spécialisés dans l’espionnage par satellites et par câbles sous-marins.

Par ailleurs, l’institution militaire a été accusée à plusieurs reprises de détention arbitraire et d’actes de torture.

Diego Garcia torture illlu

Elle reste à ce jour l’une des bases militaires les plus secrètes au monde. 

La piste de l’avion abattu

Beaucoup avancent une thèse digne d’un scénario hollywoodien: le MH370 aurait poursuivit sa route en direction des côtes Est africaines. Il aurait ensuite survolé les Maldives avant d’opérer un virage à gauche pour foncer cap Sud sur la base de Diego Garcia. Menaçant l’espace aérien militaire, le Boeing aurait été abattu par les forces armées quelques miles aux larges des côtes.

Reportage: « Vol MH370: que s’est-il passé? », M6, 07/07/15

Cette version des faits est soutenue par une quarantaine de témoignages locaux. Des habitants d’une île du sud des Maldives affirment qu’un avion de ligne – « avec le ventre gris et des lignes rouges et bleues » – volait à basse altitude au petit matin du 8 mars 2014. 

Boeing 777-200 - Malaysia Airlines
Boeing 777-200 ER Malaysia Airlines

 

Il aurait ensuite fait un virage pour s’aligner plein Sud en direction de la base de Diego Garcia.

Reportage: Envoyé Spécial: « MH370: aller-simple pour l’inconnu », France 2, 13/01/17