LA BALANCE
S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Qatar ou le mirage de l’eldorado

 

Ils sont nombreux à l’aéroport de Katmandu: tous rêvent de payer l’école de la frangine et de rembourser le prêt hypothécaire du patriarche. Au Népal, on compte 2000 travailleurs qui s’envolent chaque jour au pays du désert. 500 rêveurs reviendront chaque année entre 4 planches dans un cercueil.

 

esclavage

« Renvoyés à l’expéditeur » depuis le Qatar, qui a tout du pays de l’esclavage moderne: privation de liberté, salaires non payés, passeports confisqués, même la chaleur de plomb parfait le portrait du régime de l’enfer.

 

Le Qatar: prochaine destination pour la Fifa, dernière escale pour certains. Les bosseurs qui viennent chercher un eldorado imaginaire représentent pas moins de 80% de la population. Une véritable masse ouvrière tenue sous silence qui travaille en moyenne 14 heures par jour pour 200 euros par mois… Quand l’entreprise veut bien respecter sa petite part du contrat. 200 euros, une misère? Pourtant l’humiliant gagne-pain est 10 fois plus élevé que le salaire moyen népalais. Du coup, il est facile de les tenir en captivité, comme un fauve qui aurait perdu la mémoire de la liberté. Une fois de plus, la misère fait le bonheur de certains…

esclavage

 

Lire la suite

Enter the text or HTML code here

%d blogueurs aiment cette page :