LA BALANCE
S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

La sodomie, c’est pas si flippant.

2000 ans de civilisation et pourtant, le fantôme de Sodom hante encore l’imaginaire collectif. Considérée dégradantesale ou violente, la sodomie fait peur. A l’occasion de la libéralisation pénale de sa pratique pour les mineurs au Canada, on a voulu remettre les pendules à l’heure sur l’acte qui suscite tant de préjugés.

 

sodomie

Premier cliché: la sodomie c’est pour les gays. Faux. D’une, les femmes ont, elles aussi, un anus! Et surtout, penser que, faute de vagin, tous les gays se rabattent par défaut sur les fesses est une illusion. Selon une étude du Journal of Sexuel Medicine (données 2011), seulement un tiers de la communauté homosexuelle profiterait régulièrement du plaisir sodomial. Quant aux femmes, elles sont 46% à pratiquer la sodomie et 94% d’entre elles auraient connu l’orgasme anal. Le plaisir donc, quel qu’il soit, n’a rien à voir avec l’identité sexuelle

 

Lire la suite

Enter the text or HTML code here

%d blogueurs aiment cette page :